Accueil

No Racism

Monument2

Les élèves du lycée professionnel Hélène Duc de Bergerac (France) et leur professeur partenaires du projet.

Lorsque Sylvain Le Bail présente l’action des mouvements “Black Lives Matter” et “Take a knee” aux jeunes élèves du Lycée Hélène Duc à Bergerac (France), tous, sans exception adhèrent au projet. L’art peut être aussi un formidable moyen pédagogique de sensibilisation à une juste cause.

ACTUALITÉS

Artiste-site

Dans l’atelier Doublet à Parcoul (France) l’auteur achève le modèle en argile de l’oeuvre, à partir duquel sera coulé le bronze.

Take a knee

Monument2

Présentation du projet

Le Projet

Un mémorial

Pourquoi une ville américaine ?

Le projet

“Take a Knee” et “Black lives Matter” ont inspiré Sylvain Le Bail. Il lance un financement participatif sur la plate forme Kickstarter afin d’offrir une oeuvre en bronze à une ville américaine. L’oeuvre, en cours de réalisation représente le visage d’un homme noir, écrasé par le genou d’un policier. Intitulée “No Racism” l’oeuvre pèsera 2.5 tonnes.

Un mémorial populaire à la mémoire des victimes du racisme et des violences policières.

Toutes les personnes qui adhèrent à cette cause, en participant au financement auront leurs noms gravés sur une plaque en granit du mémorial qui entourera l’oeuvre.

L’ambition de ce projet est de rassembler le plus grand nombre de personnes, d’associations, de mouvements, à travers le monde, déterminés à faire passer ce message.

Take a knee

L’esprit de l’oeuvre

Face contre terre l’homme noir résiste. Son regard, droit, fixe désormais son destin dans le ciel. Indifférent à son agonie et sourd au souffle qui lentement s’éteint, le policier continue d’écraser son visage et son cou. L’homme prie, supplie, mais le genou dans sa rectitude ne tremble pas, criminel et méprisable. Ce qu’ils ignorent c’est qu’un jour, le nom des hommes et des femmes s’inscriront sur le granit noir, comme autant de messages d’espoir pour un monde meilleur, où tous les hommes auront les mêmes droits.

Take a knee

Le parcours de l’auteur

Après avoir obtenu son diplôme de Technicien agricole en 1977 Sylvain Le Bail occupe différents emplois dans des exploitations agricoles, puis manutentionnaire, chauffeur livreur, commercial. Il entrera dans la police nationale, et il y restera quelques années. Suite aux orientations du ministre de l’époque avec lesquelles il est en désaccord, il quittera la police.

L’engagement dans la police nationale pourrait paraître à certains contradictoire. Mais son parcours, atypique,  reflète bien l’état d’esprit de l’auteur de “No Racism”.

En 1997, ses convictions humanistes l’amènent à soutenir un réfugié politique du Kosovo, entré clandestinement sur le territoire national. Cela lui vaudra déjà une demande de démission par sa hiérarchie.

Take a knee

Les étapes du projet

De la conception à la finition .

La création

La cuisson

Le bronze

Le socle

La structure

L’expédition

La communication

Les donateurs

Expos Permanentes

Sylvain Le Bail propose deux expositions permanentes. L’une sur la Shoah, l’autre sur un épisode de la colonisation de l’Algérie, la bataille de Tit, le 7 mai 1902 dont l’issue engendrera la soumission des Touareg.

Expos TEMPORAIRES

Toute l’année, des artistes exposent leurs oeuvres aux côtés des sculptures de l’atelier.

GALERIE

Dans la galerie de l’atelier découvrez les oeuvres achevées et celles en cours.

Nous trouver ?

Adresse

ATELIER D’ART CYRANO
6, rue Alberic Cailloux
24100 BERGERAC

 

Horaires

Du Lundi au Samedi
10:00 AM 18.00 PM

 

Contact

Phone: 06 15 05 35 85
contact@atelier-art-cyrano.com